Atelier théâtre en répétition

Au travail Phèdre!

Le 4 juillet prochain, vous le savez, nous vous offrirons une salade composée de textes plus au moins théâtraux. Parmi eux, Phèdre et… Phèdre. La première, de Racine, est interprétée par Claire et dévoile ses états d’âme. La deuxième, de Pierre Dac, est beaucoup plus triviale et joue sur les mots et la réserve du bel Hippolyte. Ce sont Martine et Léandre qui s’y collent et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas forcément très à la colle (cela dépend de quel point de vue on se place…)

20140507_210224

« T’as ti tâté mes cuisses? t’as ti tâté mes seins? » Fou rire assuré!

 

Voilà quel était  l’objet de notre répétition, lors de l’atelier théâtre qui eut lieu la semaine dernière.

Quand le théâtre tragique devient comédie

Dans la pièce d’origine, écrite par Jean Racine, Phèdre, seconde épouse de Thésée, est amoureuse de son beau-fils, Hippolyte, lui-même amoureux d’Aricie. Evidemment, comme dans toute tragédie, les personnages principaux meurent, soit frappés par la colère divine, soit sous le coup d’une auto-prescription de poison (un suicide, en quelque sorte…).

Pierre Dac prend le contrepied de ce texte inspiré de mythes antiques et écrit une courte pièce très enlevée, beaucoup plus osée, dans laquelle Phèdre apparaît telle une nymphomane capable de tout pour assouvir ses désirs. Personne ne meurt, si ce n’est l’amour propre et les passions de la reine. Les jeux de mots y sont nombreux, plus ou moins subtils, il faut bien l’avouer…

la reine désespérée tombe dans les bras de ses suivantes: Sinusite et Pet-de-none

Désespérée, la reine éconduite tombe dans les bras de ses suivantes: Sinusite et Pet-de-none

En tout cas, voilà qui nous donne l’occasion de rire beaucoup lorsque nous répétons ce texte. C’était le cas la semaine dernière et ce sera le vôtre, nous l’espérons, si vous vous joignez à nous lors de la représentation de notre Ensalada dans l’atelier.

 

Que de sérieux dans cette assemblée solidaire des comédiens!

Une assemblée attentive, solidaire des comédiens au travail.

 

Ensalada dans l’atelier, représentation le 4 juillet 2014, 20h30, salle des fêtes de Landouge-Limoges

Entrée gratuite. Pas de réservation. Entrée gratuite. Paiement au chapeau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.